Chanson actuelle

Titre

Artiste


Saint-Quentin : une garderie ne baisse pas les bras et exige un transport scolaire pour ses enfants

Écrit par le 24 août 2022

Le futur Centre éducatif Les Farfeloups de Saint-Quentin souhaite bénéficier d’un arrêt d’autobus dès la rentrée scolaire le 6 septembre prochain. Les parents des enfants concernés souhaitent à tout prix éviter qu’un drame ne se produise. Mais le District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO) s’y oppose.

Femme devant sa garderie pourtant un gilet mauve et des pantalons noires. Des fleurs se trouvent devant la garderie.

Jessie Bérubé sera responsable de neuf enfants pendant l’année scolaire et ceux-ci devront se rendre à l’école à pied. Photo: Maxime Gauthier.

Ce deuxième refus en autant d’années amène la propriétaire et les parents à redoubler d’efforts pour faire entendre leurs points.

« La garderie a déjà eu un arrêt d’autobus il y a trois ans. Mais puisque le district devait diminuer le nombre d’enfants par autobus, il l’a enlevé et ne compte pas le remettre », explique Jessie Bérubé, propriétaire des Farfeloups.

Le DSFNO justifie son refus, entre autres pour des raisons de sécurité du trajet. Le District scolaire affirme par ailleurs que l’école et la garderie sont situées à moins d’un kilomètre de distance l’une de l’autre.

« La garderie et l’école se trouvent du même côté de la rue Canada et il y a des trottoirs, de même qu’un service brigadier sur le trajet emprunté par les élèves », affirme le DSFNO.

Le reportage de Maxime Gauthier:

Vous aimez cette nouvelle? Encouragez votre radio et faites un don.
Garderie de l'autre côté d'une rue.

Le centre éducatif Les Farfeloups porte directement sur la Route 17, là où un trafic considérable existe quotidiennement. Photo: Maxime Gauthier.